Marketing

Landing page : Comment augmenter son taux de conversion ?

Vous le savez, chaque centime ou chaque minute investie dans une campagne digitale sera perdu si vous ne convertissez pas votre trafic en prospects ou clients. Dans cette optique, la landing page est d’une importance capitale, c’est elle qui va décider l’internaute à rester sur votre site ou à aller voir ailleurs. 

Qu’est-ce qu’une landing page ?

Littéralement, la landing page est la page « d’atterrissage » de votre site sur laquelle vont être redirigé les internautes après avoir cliqué sur le CTA (Call To Action) de votre campagne digitale. Le lien pourra se trouver sur un mailing, un poste sur les réseaux sociaux, une newsletter ou même à partir d’une campagne AdWords.

Le contenu de votre landing page dépendra essentiellement de l’objectif de votre campagne, le plus souvent se sera un objectif de conversion, tel que : vendre un produit, faire remplir un formulaire… Dans tous les cas, la page comportera forcément un CTA. Si vous proposez plusieurs produits ou plusieurs offres, il est vivement conseillé de créer plusieurs landing page pour ne pas perdre le visiteur devant trop d’informations.

Quelques conseils pour l’optimiser

Misez sur la lisibilité

Lors de la conception de votre landing page, vous devrez être organisé et définir l’objectif réel de votre « page d’atterrissage ». Le contenu est d’une importance capitale, il doit être valorisé et doit interpeller le lecteur très rapidement par des paragraphes courts, lisibles, incluant des mots-clés.

Formulez un message convaincant

Encore une fois, vous devez être extrêmement clair sur votre proposition et mettre en avant vos atouts. N’hésitez pas à mettre à mal la concurrence subtilement, en utilisant une phrase d’introduction dans laquelle se retrouvera le lecteur : « Marre d’investir dans des campagnes digitales sans résultats ? ». À partir de là, vous pourrez argumenter sur ce qui vous différencie, et fournir la preuve que vous êtes meilleurs que vos concurrents. N’hésitez pas à utiliser des chiffres, des avis clients, des récompenses reçues… Et tout ce qui peut vous mettre en valeur !

Donnez l’essentiel et rien de plus

Une fois que votre landing page aura convaincu les utilisateurs, ils se laisseront guider tout au long du tunnel de conversion que vous aurez défini. Celui-ci ne devra pas être trop complexe, trop long, trop intrusif… Pour éviter une augmentation en flèche de votre taux d’abandon.

Pensez à donner au client un tarif clair et tout inclus pour éviter les mauvaises surprises et à lui proposer trois moyens de paiement, ni plus ni moins. La possibilité de mémoriser son panier donnera également à l’utilisateur un sentiment de liberté et vous pourrez avoir la chance de revoir ce client hésitant sur votre site plutôt que de le perdre définitivement.

Adaptez votre design

Vous n’êtes pas sans savoir que le consommateur est multi canal et qu’il adore se rendre sur votre site web le lundi matin sur l’ordinateur du bureau, le mardi à l’arrêt de bus depuis son mobile, ou même le mercredi soir sur sa tablette depuis son canapé ! Non seulement le design de votre site internet (et donc votre landing page) doit être moderne, attractif, mais également adapter à des supports différents.

En bref, vous devez adapter votre site web au responsive design pour profiter d’une très large part de trafic et bénéficier d’un référencement naturel plus dynamique, c’est inévitable.

Vous préférez confier cette tâche à des professionnels ? N’hésitez pas à contacter notre équipe d’experts K Publishing pour vous accompagner et étudier tous vos projets.

Crédit photo

Pour concurrencer Amazon, Wal-Mart et Google s’allient pour le commerce en ligne

Amazon, leader de la vente en ligne, fait depuis maintenant de nombreuses années de l’ombre au numéro un mondial de la distribution, Wal-Mart.  Ce dernier a donc décidé de frapper un grand coup dans le monde du commerce sur le web en s’associant au géant de l’informatique Google.

Selon Marc Lore, directeur e-commerce chez Wal-Mart, « à partir de fin septembre, nous travaillerons avec Google pour proposer des centaines de milliers d’articles qui pourront être commandés par la voix via Google Assistant« . Nouveau service très prometteur, les deux alliés nous parlent déjà de « la plus grande offre disponible sur la plateforme » allant « de la lessive aux Legos ».

Un accord avantageux pour les deux parties

Google augmentera sa crédibilité en récupérant de nombreuses références. Le partenariat va permettre aux consommateurs de lier leurs comptes Google et Wal-Mart afin « de recevoir des résultats personnalisés à partir de leurs achats chez Wal-Mart, en ligne comme en boutiques physiques », a expliqué un responsable de Google, Sridhar Ramaswamy, dans un billet publié sur le blog du groupe.

Le distributeur Wal-Mart aura un service avec un acte d’achat en ligne clairement facilité via la commande vocale. D’après Marc Lore, faire équipe avec Google fut une évidence pour Wal-Mart afin de rendre le shopping vocal le plus intuitif possible.

Une attaque implicite envers Amazon

Confronté à la puissance d’Amazon en ligne et même au niveau physique après le rachat de l’enseigne bio Whole Foods, Wal-Mart souhaite aussi marcher sur les plates-bandes du géant Amazon.

Lors de ses derniers résultats trimestriels, Wal-Mart a créé l’inquiétude due à son retard face à Amazon, malgré une augmentation de 60% de ses ventes en ligne.  Amazon est en effet un acteur écrasant dans le secteur de la vente en ligne aux États-Unis avec, au deuxième trimestre, une parte de marché de 38%.

Au niveau du commerce global, Wal-Mart est largement devant Amazon, mais ce dernier s’annonce être un challenger sérieux avec 2,8% de part de marché l’année dernière !

Sur d’autres plans, Wal-Mart a multiplié les actions de partenariats avec les sites de voitures avec chauffeurs (VTC) par exemple, Uber et Lyft. Du côté de Google, le groupe concurrence déjà directement l’assistant domestique Echo d’Amazon avec son propre Google Home. Il prend position depuis plusieurs années dans le commerce en ligne via Google Express, intégrant notamment des fonctionnalités à Google Home, mais ses efforts sont encore peu gratifiés face à la puissance d’Amazon.

Besoin d’aide pour le référencement de votre site mobile ? N’hésitez pas à faire appel aux experts de l’agence K Publishing pour vous accompagner et étudier vos projets.

via 

Crédits photo

Instagram : un vivier d’opportunité business pour les marques

Les internautes utilisent Instagram depuis de nombreuses années pour partager des photos entre amis voire au monde entier grâce aux hashtags… Les marques ont elles aussi pris d’assaut le réseau aux 700 milliards d’activités par semaine. Instagram l’a compris et mise tout sur les entreprises et l’expérience client.

Une croissance fulgurante

Le réseau social, appartenant à Facebook, souhaite développer la partie entreprise contrairement à son concurrent direct, Snapchat. Instagram est un véritable canal d’acquisition pour les marques. Le réseau met en avant la vidéo avec le développement récent des Insta Stories, des Boomerangs et des Lives. Les stories, lancées il y a un an seulement, sont déjà utilisées par plus de 250 millions de personnes chaque jour (contre 166 millions sur Snapchat). Une marque sur deux présente sur Instagram fait au moins une story dans le mois.

L’engagement est au rendez-vous

Pas moins de 80% des utilisateurs suivent des marques et des entreprises, tandis que 54% suivent des personnalités publiques. 55% des internautes utilisent le réseau comme source d’inspiration pour leur style vestimentaire et 62 % pour leurs voyages. L’importance d’inclure des influenceurs dans une stratégie de développement de marque est donc considérable.

Sachant que 60% des instagrammeurs s’informent sur leurs marques préférées via Instagram. Les marques doivent tirer profit de ses chiffres. Ferrari, suivie par quelque 3,9 millions d’adeptes de la marque au cheval cabré, s’inscrit parfaitement dans cette tendance en publiant régulièrement des photos de ses plus beaux modèles de voiture dans un feed harmonieux organisé par couleur.

Instagram : les business profiles cartonnent

Les business profiles ont permis aux marques de se lancer sur Instagram avec toutes les clés pour réussir. Les clients peuvent voir de précieuses informations sur ces profils, comme l’adresse et les coordonnées. Les marques peuvent également obtenir des informations concernant les performances de leurs publications, les jours et les heures les plus propices à la publication, ainsi que la répartition démographique des abonnés. Des informations clés lorsqu’il s’agit de développer et animer une communauté. Instagram offre aussi la possibilité de promouvoir des publications et d’inclure un bouton pour atteindre de nouveaux clients.

Il y a actuellement plus d’un million de business profiles actifs sur Instagram. La moitié d’entre elles affirment qu’Instagram a participé à l’augmentation de leur chiffre d’affaires.

Besoin d’aide pour créer votre stratégie digitale ? N’hésitez pas à faire appel aux experts de l’agence K Publishing pour vous accompagner et étudier vos projets.

Crédit photo